Passez à l'heure d'été sans stress

Passez à l'heure d'été sans stress

Ce dimanche 27 mars 2011, on passe à l'heure d'été en perdant une heure de sommeil. Comment se recaler facilement ? Les conseils d'Aurélie Meyer-Mazel, psychologue spécialiste du sommeil...
 

Lorsque l'on parle du passage à l'heure d'été 2011, la première chose à laquelle on pense, c'est perte de sommeil avec une heure en moins pour dormir : le dimanche 27 mars 2011, à 2 h du matin, il sera en effet 3 h. Pourtant, selon l'Ademe, le passage à l'heure d'été a un avantage considérable. Il a permis, en 2009, d'économiser 440 GWh, soit l'équivalent de la consommation en éclairage d'environ 800 000 ménages. Au final, c'est l'émission de plus de 44 000 tonnes de CO2 qui est ainsi évitée. Une donnée vite éclipsée par la fatigue, le manque d'appétit et la mauvaise humeur.

L'inégalité devant les troubles du sommeil

Mais le savez-vous : nous ne sommes pas égaux devant les troubles du sommeil. Les plus touchés par le changement d'heure sont les enfants, les personnes âgées et ceux qui ont déjà des troubles du sommeil. Aurélie Meyer-Mazel, psychologue spécialiste du sommeil au Centre Médical Veille Sommeil, explique que "le principal synchroniseur pour les enfants est la lumière. Chez les personnes âgées, il s'agit des habitudes. Tandis que chez les adultes, c'est plus souple : heures de travail, émissions télé..." L'heure d'hiver a aussi on avantage : "Ces derniers temps, certains l'ont peut être remarqué, on se lève plus facilement. Le fait qu'il fasse jour plus tôt rend le réveil moins difficile. On est calé sur la lumière. Or, à peine est-on recalé sur la lumière du jour que l'on doit changer d'heure."

Comment passer à l'heure d'été sans difficulté
Avant...

Se réveiller 15 minutes plus tôt chaque jour à partir du mardi 22 mars

Avancez votre réveil de quinze minutes chaque jour du mardi 22 mars au vendredi 25 mars permet d'étaler l'effet du "décalage horaire". Ce petit rien vous rendra moins difficile le réveil le lundi matin après le passage à l'heure d'été.

Changer l'heure de ses montres et horloges la veille

Régler les montres et horloges, samedi soir, avant d'aller se coucher. Surtout lorsque l'on a un train à prendre le lendemain...

Après...

Ne pas se coucher trop tôt

Après le passage à l'heure d'été, ne pas se forcer à se coucher tôt, sinon on risque l'insomnie. Si l'on n'est pas fatigué, mieux vaut attendre.

Changer ses habitudes du matin et non celles du soir

Contrairement à ce que l'on pense, les bonnes habitudes à prendre, se font le matin. Il faut apprendre à se lever plus tôt, de manière progressive. Le bon rythme, y aller par quart d'heure. Se lever tôt vous donnera une meilleure fatigue et donc un meilleur sommeil le soir.

Jouer avec la lumière

Pour les gens qui se couchent très tôt, allumer à fond les lumières le matin en se levant pour se donner de l'énergie. Si l'on souhaite investir dans une lampe, on opte pour une lampe luminothérapie, 10 000 lux, plutôt qu'un simulateur d'aube, seulement 250 lux, et qui n'a aucun effet chronobiologique.

Ne plus réfléchir avec l'ancienne heure

Dimanche, si on a cours de tennis à 10 heures, ne pas se dire, que le dimanche précedent le cours était à 11 heures...

Dédramatiser !

La perte de sommeil est fictive. On ne perd pas une heure de sommeil toute l'année jusqu'au passage à l'heure d'hiver. On ne perd une heure que le jour même, dimanche.

Nos conseils pour les enfants

Le passage à l'heure d'été est plus problèmatique pour les enfants, leur horloge biologique étant calée sur la lumière du jour. Le plus difficile va être de les coucher alors qu'il fait encore jour et par conséquent de les réveiller le lendemain matin. Petite astuce simple pour leur faciliter la tâche, les faire dormir volets ou rideaux ouverts afin qu'ils se lèvent naturellement. Si l'on commence une dizaine de jours avant le changement d'heure, l'enfant se réveillera vers 7h. Habitué à se lever plus tôt, il lui sera moins difficile de se lever par la suite. Vers 7h30 par exemple.

Concernant les repas, je déconseille d'anticiper. Il est préférable de changer l'heure des repas qu'une fois seulement le changement d'heure effectué. La encore, y aller progressivement en fonctionnant par quart d'heure. Si un enfant mangeait à 7h15 habituellement, le dimanche le faire manger à 8h, le lundi à 7h15... et ainsi de suite. Il faut toujours qu'ils mangent lorsqu'ils ont faim.

Horloges et montres réglées à l'heure d'été, vous voilà tranquille jusqu'au prochain changement d'heure, le 30 octobre 2011. Vous connaissez la chanson maintenant, à 3h du matin, il sera 2h.

Par Taous Ouali  - Paru dans CoteMaison.fr - Publié le 21/03/2011



21/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres