avant les examens : la sophrologie

TEMPS FORT :

SENS
Education 
mardi 18 mai 2010 - 06:40

En pleine forme avant les examens

    Twitter del.icio.us Digg! Scoopeo Fuzz
Pour gérer son stress avant les exams, le lycée privé Sainte-Colombea trouvé la solution : des cours de sophrologie pour retrouver l'harmonie.

 

Jessica Lopez jessica.lopez@centrefrance.com

Joli mois de mai pour certains. Terrible pour d'autres. Les lycéens et collégiens, par exemple. À tout juste un mois du début des épreuves du bac, du brevet et du BEP, le stress commence à monter. Et les enseignants mettent la pression.

Huit élèves du lycée professionnel privé Sainte-Colombe testent cette année un atelier d'un nouveau genre : la sophrologie. Tous les lundis, depuis trois semaines, elles tentent de mettre en harmonie leur corps et leur esprit.

Faire face
à l'examen avec
une approche
moins scolaire

Dans la salle, même en petit comité, pas facile de se lâcher. Surtout devant ses copines. Mais la sophrologue est patiente. « Le démarrage n'est pas évident, explique Claudine Desplas-Marguet. Ce n'est pas facile de se libérer de ses problèmes et du regard des autres. Mon but est de leur faire intégrer des techniques qui vont modifier leur gestion du stress. » Les yeux fermés, bercé par la voix de la sophrologue, on s'automasse, on relâche ses muscles, on s'étire, on écoute sa respiration, on se concentre sur une partie de son corps. Et on se remémore des bons souvenirs?

« Rappelez-vous d'un souvenir. Un de ceux où vous vous êtes senties bien, calme, à l'aise et confiantes. Prenez-le et essayer de garder votre bien-être de ce moment-là », encourage la guide. Entre ricanements et envie d'abandon, les jeunes filles coopèrent finalement.

La mise en place de cet atelier est une première. « Nous avons eu cette idée suite à notre rencontre avec la sophrologue, détaille Josiane Morey, directrice adjointe de l'établissement. On s'est dit : "Pourquoi ne pas tenter une approche autre que scolaire pour aborder les examens??" et nous avons consulté les élèves. »

Pour douze places, seules huit lycéennes, en BEP service à la personne, se sont inscrites. « Ce n'est pas énorme, concède l'adjointe. Mais elles vont y trouver un intérêt. Surtout pour préparer leur oral et garder leurs moyens face à un jury. »

C'est le but de Claudine Desplas-Marguet qui a adapté ses cinq séances aux demandes des élèves. « Nous avons fait une réunion de préparation, précise-t-elle. Elles m'ont simplement demandé des techniques pour lutter contre l'anxiété, renforcer la confiance en soi et conserver ses facultés et ses aptitudes devant une situation stressante. »

« C'est un plus »

Et ça marche. À l'issue de la séance, les élèves ont du mal à reprendre pied. « C'est quand même dur d'oublier ses pensées négatives, remarque Cyrielle qui ouvre lentement les yeux. Et là, j'avoue que je ne me sens pas tout à fait bien réveillée mais c'est vrai que ça m'apaise. » Claudine Desplas-Marguet, qui prend toujours quelques minutes à la fin de chaque séance pour discuter avec les participantes, renchérit : « C'est la preuve que cela vous fait de l'effet. Mais il faut continuer à pratiquer, même chez vous. »

Pourquoi se sont-elles inscrites?? Pour découvrir et aussi pour préparer leur grand oral. « Je ne sais pas si ça marchera le jour J mais cela ne peut qu'être un plus », note Aurélie, une étudiante. Poursuivra-t-elle la sophrologie après?? Elle l'ignore. Une chose est sûre, l'établissement a pris un pari sur leur réussite puisqu'il finance 50 % de cet atelier. Le reste est pris en charge par le Crédit mutuel enseignant qui encourage les initiatives dans l'éducation.

Après le cours, les élèves quittent la salle avec le sourire. Retour aux révisions. n



18/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres