Retraitement et désensibilisation par mouvements oculaires (EMDR)

 

EMDR/DMS*

 

*RETRAITEMENT ET DESENSIBILISATION PAR MOUVEMENTS OCULAIRES

DESACTIVATION MULTI- SENSORIELLE

 

 

*en anglais : Eye Movement Desensibilization and Reprocessing

 

Les évènements de notre vie, les informations qui parviennent à notre cerveau, nos émotions sont encodés au niveau neurologique.

 

 

 

Nous disposons ainsi d'une  sorte de cartographie des souvenirs, des émotions et des pensées.

Face aux différentes situations nouvelles qui se présentent à nous, notre cerveau est capable de créer de nouvelles connexions, de nouvelles associations pour faire face aux défis de la vie et nos processus d'auto-guérison  font le nécessaire pour rétablir notre équilibre.

Il arrive que  ce système se bloque notamment suite à un traumatisme. Nous appelons traumatisme tout évènement passé qui a encore des répercussions dans le présent

 

 

comme un  deuil, un accident, une phobie, un choc psychologique mais aussi un état d'angoisse.

 

 

 

 

 

Face à un évènement proche ou  présentant des ressemblances avec le trauma initial, la personne se retrouve dans le même état que l'état initial avec une incapacité à réagir : le même cheminement neurologique se produit. Le cerveau est alors submergé d'informations qu'il ne parvient pas à gérer correctement.

 

Il ne parvient pas à trouver de nouvelles issues pour s'adapter et rétablir l'équilibre.

Le danger n'est plus là mais les émotions sont refoulées et la détresse est, elle, toujours présente.

 

 

L'EMDR/DMS va s'intéresser à la manière dont est stockée et traitée l'information au niveau neurologique.

S'inspirant des études sur les différences de fonctionnement des deux hémisphères cérébraux elle développe une pratique visant à faire alterner le travail des hémisphères gauche et droit grâce à des stimulations.

En pratiquant des stimulations bilatérales alternées visuelles, auditives ou encore kinesthésiques en présence du traumatisme, la cartographie neurologique du trauma se modifie et  la personne accède à de nouvelles ressources.


La technique de l'EMDR stimule le processus naturel d'auto guérison du cerveau émotionnel.

 Illustrons par un exemple :

En imaginant la personne sur un rond point en voiture, nous pourrions imaginer qu'elle prend toujours la même sortie quand le trauma ou un évènement ressemblant au trauma se présente à elle : c'est la seule solution qui se présente à elle et à l'inconscient. C'est une sorte d'impasse d'où elle ne peut sortir qui s'impose à elle et malgré elle

Après le traitement, la personne va alors prendre une autre sortie au rond point et poursuivre sa route : le souvenir de l'évènement sera toujours présent mais déchargé de l'émotion : la personne passe à autre chose.

 

    

L'EMDR/DMS va désamorcer, débloquer et libérer l'expérience traumatique de sa  charge émotionnelle par un retraitement des informations.

 

 

        

Dans l'EMDR/DMS, on ne va  pas chercher le pourquoi de la souffrance. On va s'intéresser au COMMENT est encodée la souffrance au niveau neurologique et COMMENT en faire pour en sortir le plus rapidement possible.

 

Conclusion

Cette approche permet une révision de l'interprétation de la réalité passée et une réponse mieux adaptée au présent tout en favorisant une restructuration psychologique et affective ainsi qu'un meilleur fonctionnement personnel et social.

Origine de l'EMDR

L'EMDR, créée à la fin des années 80 à San Francisco par la psychologue américaine Francine SHAPIRO, est devenue en moins de dix ans l'un des modes de traitement psychothérapeutique les plus efficaces du PTSD (Post Traumatic Disorder), ou en français ESPT (État de Stress post-Traumatique). 

 

 

 

 



08/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres