retourner une situation à son avantage

«La réalité est toujours plus douce que l'histoire que je me raconte à son sujet.»
– Byron Katie


On a deux choix, lorsqu'on casse un miroir: soit on se prépare pour sept ans de malheurs… soit on décide de ne pas croire en la superstition.

 En fait, quoi que l'on brise, dans la vie, on a ce même choix – celui d'embarquer dans le drame fantaisiste, ou celui de simplement ramasser les éclats et continuer notre chemin un pas à la fois.

Évidemment, les situations que l'on vit ont beaucoup plus de valeur que des miroirs. Les conséquences de nos gaffes sont réelles, parfois importantes, n'est-ce pas?

Or, ce ne sont pas les dommages en tant que tels qui nous font le plus de tort, en réalité, mais les histoires que l'on se raconte à leur sujet… C'est-à-dire les «Je ne suis pas à la hauteur», les «Personne ne va m'aimer», les «Je ne serai jamais capable d'y arriver». Oh, je ne sais pas si vous êtes familier avec ces superstitions, mais il paraît que l'on vit un minimum de sept ans de bonheur lorsqu'on décide de s'en libérer.

Un outil pour  changer le cap : se recentrer en prenant appui sur sa respiration

-          S'asseoir confortablement dans un fauteuil

-          Accueillir cet état de fait ; repérer si on le veut dans quelle zone du corps il se manifeste

-          Repérer les pensées du mental et les accueillir

-          Puis tout doucement se centrer sur le souffle qui monte et descend avec une attention aux mouvements du corps : se permettre ainsi de retrouver le présent , la VIVANCE de son corps

-          Poursuivre jusqu'à ce que le calme revienne

Et il finit par revenir

 A vous de jouer avec ces situations que la vie vous offre pour changer



08/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres